Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor.

TURQUIE - INFORMATIONS PRATIQUES

turquie carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Dispense de visa pour un séjour touristique ne dépassant pas 90 jours, sur une période de 180 jours, à compter du jour d’entrée en Turquie. Le séjour peut être continu ou fractionné.
Pour les ressortissants français, pour un séjour de plus de 90 jours, le visa est obligatoire.
La carte nationale d’identité suffit, mais mieux vaut être muni d’un passeport (tous deux valables au moins 180 jours après la date d’entrée sur le territoire turc).
Si vous entrez avec une carte d’identité, la douane vous remet un justificatif que vous devez conserver avec vous en permanence pour le présenter à la sortie du pays.

 

CLIMAT
En Turquie, il fait chaud en été. Istanbul connaît un été chaud et humide parfois des averses orageuses le soir. Côté mer Égée et Méditerranée, même climat qu'en Grèce, voire plus chaud sur la côte sud (35-40 °C en été).

Sur les plaines proches de la Syrie, c'est la fournaise en été donc à éviter.

L'Anatolie centrale a son propre climat, continental et semi-désertique. Cet immense plateau bénéficie d'un été chaud mais sain, avec des nuits fraîches. À l'est, la steppe fait place à de hauts pâturages, entourés de montagnes.

Autres zones de fraîcheur, les monts du Taurus au sud, les contreforts du Caucase et la chaîne pontique au nord.

L'hiver, le climat de la côte est doux et assez pluvieux. Istanbul offre à cette saison un petit crachin et quelques jours de neige. À l'intérieur, il fait froid. En Anatolie orientale, les hivers sont longs et rigoureux : les températures peuvent descendre jusqu'à - 30 °C et la neige peut tomber à partir d'octobre jusqu'en mai.

 

DECALAGE HORAIRE
Plus 1h à Istanbul.

 

DEVISE
La livre turque (TL)

Les euros en espèces se changent très facilement dans les bureaux de change, présents dans toutes les zones touristiques. Surtout, évitez de changer dans les hôtels, les taux pratiqués ne sont pas intéressants. Dans les aéroports, les taux sont également moins intéressants.
Les banques sont ouvertes du lundi au vendredi de 8h30 (ou 9h) à 12h, et de 13h30 à 17h, mais elles ne pratiquent plus le change après 16h30.

 

LANGUE
TURC et KURDE et beaucoup parle anglais.

 

RELIGION
A majorité musulmane avec majorité de sunnites.

  

SANTE
Il est recommandé de faire le vaccin contre l'hépatite A et la typhoïde et d'être à jour sur les vaccins universels.

Ne jamais boire l'eau du robinet donc proscrire les glaçons éviter les crudités et faire une chasse absolue à tout aliment qui aurait pu être congelé (pannes d'électricité fréquentes). Éviter aussi les moules fourrées au riz vendues dans des stands en plein air, surtout à Istanbul. En revanche, on peut manger sans problème des crustacées (langouste, crabe, etc.).
Dans les zones rurales reculées (en Anatolie surtout), il y a de nombreuses tiques donc utilisez un répulsif et faire une inspection quotidienne pour éviter tout développement de maladies transmises par les tiques (fièvre de Crimée-Congo).
Assurez-vous avant votre départ d'avoir une assurance rapatriement sanitaire.

Le ministère des Affaires étrangères déconseille formellement les abords immédiats des frontières avec la Syrie et l’Irak, ainsi que le département du Hatay, limitrophe de la Syrie.


TRANSPORT
Le bus est très développé en Turquie et très utilisé. Du coup, pour les trajets à grandes distances, mieux vaut réserver son billet dès que possible. Le service est assuré sur tout le territoire par des compagnies privées et les tarifs sont peu chers. Certains bus s'arrêtent quand on leur fait signe, s'il reste de la place. Pour les grandes distances, ils roulent souvent de nuit. Pour les trajets courts, on prend les dolmuş (minibus).
On prend les bus dans les gares routières (otogar) qui rassemblent les différentes compagnies. Dans la grande majorité des cas, ces otogar sont excentrés donc les compagnies ont un service de navettes avec le centre-ville.
Pour la côte ouest, au sud d'Izmir, prendre les compagnies Pamukkale ou Özkaymak ; pour la Cappadoce, prendre les compagnies Süha et Nevşehirliler. À l'ouest de l'axe Ankara-Adana, la compagnie Varan est très bien, plus chère que les autres, mais grand luxe. Très sérieuse aussi et moins chère : la compagnie Kâmil Koç.

Si vous n'êtes pas pressé, le train peut s'avérer utile. Il existe désormais un train à grande vitesse entre Ankara et Konya. Des lignes à grande vitesse, qui relieront Istanbul à la frontière bulgare et à Ankara, sont en cours de construction et en circulation pas avant 2016. Il existe des couchettes (kuşet) et des wagons-lits pour deux pour ceux qui ont les moyens, avec service de grande classe du temps de l’Orient-Express.
En haute saison, acheter vos billets à l'avance.

Les dolmuş, minibus collectifs, desservent les villes intra-muros mais aussi leurs environs. Ils ne partent que lorsqu'ils sont pleins. Le prix (en général affiché dans le véhicule à l'avant) et les itinéraires sont fixes. Sur le parcours, ils s'arrêtent n'importe où, sur demande. Ils circulent en général jusqu'à 18h-19h.

En ville, vous pouvez prendre le taxi et vérifier que le compteur est bien mis. Il n'y a pas de tarif jour et nuit.
L'avion peut être utilisé en vol intérieur pour gagner du temps avec les compagnies Onur Air, Atlas Jet, Sun Express ou Pegasus.

La voiture est la meilleure solution pour visiter le pays mais le carburant est plus cher qu'en France. Vérifiez bien les contrats d'assurance. Ils couvrent en général la voiture mais rarement les conducteurs ou de manière limitée. Les assurances optionnelles sont souvent proposées en plus donc regardez si vous n'êtes pas déjà couvert par ailleurs (par votre carte de paiement, par exemple) ou prenez une assurance rapatriement avant votre départ. Les grandes compagnies permettent de restituer le véhicule dans une ville différente de celle où on l'a pris mais avec un supplément (drop off). Si vous prévoyez d'emprunter l'autoroute, vérifiez que la voiture dispose d'une carte HGS kartı, utile pour régler les péages. Certaines grandes compagnies fournissent une carte créditée d'un petit montant qu'elles vous demandent de régler en sus de la facture de location du véhicule. D'autres compagnies équipent leur véhicule d'un OGS, un système de télépéage qui permet un passage automatique aux guichets ; vous payez alors le montant utilisé lorsque vous restituez la voiture.
Le réseau routier est correct et bien entretenue, la plupart des autoroutes sont payantes ainsi que les ponts qui enjambent le Bosphore à Istanbul.
Concernant la conduite, le marquage au sol est parfois inexistant et il est rare qu'on utilise le clignotant pour tourner. Donc soyez vigilant. Evitez de conduire de nuit car les bas côtés sont souvent utilisés par les charrettes, tracteurs, moutons...

 

VIE PRATIQUE
Il y a des prises européennes et dans les zones reculées, les pannes sont fréquentes.

Les magasins sont ouverts du lundi au samedi de 9h à 19h, sans interruption. Les petits commerces et boutiques des quartiers touristiques prolongent au moins jusqu'à la tombée de la nuit.

Les Turcs ont gardé un grand sens de la hiérarchie, du respect et de la politesse.
Ne vous étonnez pas de voir des hommes se tenir enlacés dans la rue, c'est une simple manifestation de camaraderie et d'amitié.
Si vous avez l'intention d'adresser un compliment, n'oubliez pas d'ajouter maşallah (« que Dieu protège »), car les Turcs sont superstitieux.
L'hospitalité turque n'est pas une légende et ils feront tout pour vous aider et vous rendre service.

 

TELEPHONE
De la France vers la Turquie : 00 + 90 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De la Turquie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

Utilisation du portable avec l'option EUROPE. Pour d'autres, l'option INTERNATIONAL est utilisée. Pensez à contacter votre opérateur pour souscrire à l'option qui est gratuite.

 

CUISINE
La cuisine turque a des influences grecques, libanaises et iraniennes.

La soupe (çorba) en entrée est excellent notamment celle aux tripes.

Les hors d'oeuvre sont sous le nom de mezze. À côté des crevettes, du fromage, des haricots, goûtez le börek (feuilleté) au fromage ou à la viande hachée. La cacýk est une entrée à base de yaourt, de concombres râpés, d'huile d'olive et d'ail. Les dolma sont des bouchées farcies au riz, avec des épices, aux pignons de pin et aux raisins secs, et enrobées dans des feuilles de vigne.

Les légumes sont marinés ou cuits. Il y a les zeytin yağlılar (des mezze froids aux légumes). Sinon, l’imam bayıldı est un plat composé d’une demi-aubergine farcie d’oignons, de tomates et d’herbes, servi froid.
Le kumpir est une grosse pomme de terre cuite au four, dans sa peau, puis farcie de fromage, de beurre et de différentes crudités.

Le riz et le bulgur accompagnent en général les plats de résistance.

Consommez plutôt la viande en kebab, c'est-à-dire grillée. Elle est servie avec du pain matelassé et du piment. Par contre, le güveç est une sorte de ragoût avec des morceaux de moutons, de bœufs, de poulets ou de crevettes, qui a mijoté.

Dans les restos à poisson, il y en a de toute sorte tel que le thon, bar, maquereau mais aussi crustacés comme le homard, la crevette.

Très populaire, les pide qui sont des pizzas sans sauce tomate garnies de viandes, d'oignons ou fromages. Il y a aussi les gözleme, sorte de crêpe fourrée avec du fromage, des épinards ou de la viande hachée; les börek, une pâtisserie salée et fourrée avec du fromage, des épinards ou de la viande hachée; les poğaça, chaussons fourrés au fromage, à la viande, aux épinards, aux pommes de terre ou nature; les mantı, raviolis à la turque nappés de sauce au yaourt et à l'ail, au beurre fondu relevés d’épices et saupoudrés de menthe et le pain turc servi en épaisses tranches.

Ils ont aussi beaucoup de fromages.

Côté sucré, ils consomment beaucoup de fruits tel que pêches, abricots, figues, cerises et des pâtisseries comme les baklavas nature ou pâtisseries orientales.
Autres spécialités, les laitages tel que le sütlaç (riz au lait), le tavuk göðüsü, blanc de poulet sucré (comme un flan un peu filandreux), et le yaourt de Kanlýca qui se mange avec du miel ou de la confiture. Le vrai yaourt est plutôt utilisé dans les plats.

Pour les boissons, le café turc est un café avec du marc et le thé est la boisson nationale. Les jus de fruits frais sont excellents. Très populaire, l'ayran, boisson rafraîchissante à base de yaourt, d'eau et de sel.
La bière est souvent consommée en apéritif et il y a de bon vin issu de la région d'izmir et de toute la côte égéenne. Autre boisson nationale après le thé, le raký qui est une boisson anisée.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France