Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor.

ILES VIERGES BRITANNIQUES - INFORMATIONS PRATIQUES

iles vierges britanniques carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Pour un séjour d'un mois maximum, il vous faut un passeport en cours de validité et un billet de retour ou de continuation.
Si vous transitez par les États-Unis ou les îles Vierges américaines, assurez-vous de répondre aux exigences des autorités (voir informations pratiques Etats-Unis).

Une taxe de départ de 20 $ s’applique (pour les plus de 5 ans), que l’on reparte des îles Vierges britanniques par avion ou par ferry.

 

CLIMAT
Le climat tropical est influencé par les alizés.
La saison la plus sèche s'étend de décembre (et plus encore janvier) à avril.
Les pluies sont assez équitablement réparties tout le reste de l’année, avec des variations notables d’une année sur l’autre, d’une île à l’autre et d’une côte à l’autre.
Les îles hautes (notamment Tortola) sont logiquement plus arrosées qu’Anegada, très basse.
Les ouragans sont susceptibles de toucher l’archipel entre juin et novembre.

  

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 4h l’été et moins 5h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar (USD).


On retire aisément du liquide dans les distributeurs (ATMs) à l’arrivée. On en trouve à l’aéroport, à Tortola ainsi qu’au port des yachts de Spanish Town sur Virgin Gorda. Pour toutes les autres îles, prenez vos précautions, venez avec du cash.

 

LANGUE
ANGLAIS

 

RELIGION
Majorité protestante.

 


SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche, hépatite B.
On trouve un unique hôpital (Peebles Hospital) aux îles Vierges britanniques, à Road Town (Tortola). Il n’est pas en mesure de traiter les cas les plus graves. Si une évacuation se révélait nécessaire, évitez les Iles Vierges Américaines, Porto Rico et les États-Unis, aux soins très chers et nécessitant un visa pour les vols sanitaires. Privilégiez plutôt Saint-Martin ou la Guadeloupe.
Pour les remboursements médicaux, il faut bénéficier d'une assurance médicale personnelle.

L’eau du robinet (désalinisée) est potable à Tortola et Virgin Gorda.

Urgences : 911

 

TRANSPORT
Pour se déplacer sur les îles, louer une voiture est la meilleure solution, car les taxis ne circulent que sur l'île de Tortola, et le service des bus est vraiment mal organisé.
Pour louer une voiture, il faut se procurer un permis de conduire temporaire des îles Vierges britanniques, auprès d'une agence de location, en plus du permis de conduire national. Attention, la conduite se fait à gauche.
Pour circuler d'île en île, il est possible de louer des bateaux, d'emprunter les ferries ou les taxis-bateaux. La compagnie aérienne nationale BVI effectue également les liaisons entre les îles Tortola, Virgin Gorda et Anégada.

Aucune location de vélos à Virgin Gorda, mais on en trouve à Tortola et Jost Van Dyke. Cela étant, pour la grande île, entre la chaleur, les pentes et le trafic de Road Town, ce n’est pas recommandé.

  

VIE PRATIQUE
Besoin d’adaptateur pour prise américaine pour brancher vos appareils électriques.

Les notes au restaurant ou à l'hôtel comptent en général 7 % pour les taxes, et 10 % pour le service. Laisser un pourboire n'est pas très courant, mais personne ne vous en tiendra rigueur, si vous êtes satisfait du service.

 

TELEPHONE
De la France vers les Îles Vierges Britanniques : 001 + 284 + numéro du correspondant.
Des Îles Vierges Britanniques vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.

 

CUISINE
Les îles Vierges britanniques proposent une cuisine semblable à l’Amérique du Nord.
Les barbecues sur la plage en saison et les brunchs dominicaux sont aussi très populaires.

Certains plats ont des notes locales tels que les fish & chips (accompagnés de petits pois à la menthe), les fish fingers, les chutneys (condiments épicés) à l’ananas, la mangue, la banane ou la papaye accompagnant les viandes, et encore la pea soup, souvent relevée de sucre et de lait, que l’on mange avec des beignets ou un bon plat de queue de cochon.
Les soupes sont très communes à la maison (plus rares au resto), notamment celles au poisson, au pied de bœuf, à la tête de chèvre et au potiron.
Il y a aussi les antillais ragoûts de queue de bœuf (stewed oxtail), de chèvre, de mouton et les jerk chicken et jerk pork, d’origine jamaïcaine, qui sont des plat de poulet rôti et de porc marinés.

Le plat national est le le fish and fungi : du poisson servi avec une sorte de polenta préparée avec du gombo (ou okra ou lalo), un légume gélatineux, et accompagnée de beurre et/ou mayonnaise.

Les poissons locaux peuvent être grillés, préparés en ceviche, mais aussi rôtis au four, cuits en papillote (dans une feuille de bananier) ou bêtement frits.

L’influence des immigrants indiens a, elle, vu se répandre les samossas et les rotis (chapatis), des galettes fines préparées façon wraps – fourrées de curry de légumes, de poisson, de crevettes… On les accompagne de chutney de mangue.

En novembre débute la saison de la langouste, qui dure jusqu’en juin. Donc profitez en pour en déguster une !

Les principales boissons alcoolisées sont la bière et le rhum en plus des jus de fruits frais locaux.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France