Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor.

GUATEMALA - INFORMATIONS PRATIQUES

guatemala carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valide 6 mois après la date du retour.
Pour un séjour de plus de 3 mois, un visa est nécessaire.
Attention aux formalités d'entrée aux États-Unis si vous transitez par ce pays (voir informations pratiques Etats-Unis).

 


CLIMAT
Vous entendrez souvent parler de l'invierno (hiver) pour dénommer la saison des pluies, alors que celle-ci a pourtant lieu en été, grosso modo de juin à octobre.
Il arrive que la pluie tombe en saison sèche, notamment dans le Petén, où, de fait, les pluies sont assez fréquentes. Heureusement, elles tombent surtout l'après-midi. Prévoir donc les excursions tôt le matin, ainsi qu'un vêtement de pluie.
En ce qui concerne les températures, vous n'oublierez pas que la moitié du territoire est couverte de montagnes et de hauts plateaux donc les soirées et les nuits sont fraîches en altitude, et il faut prévoir des vêtements chauds (pull en laine) pour les régions de l'Altiplano. En revanche, grosses chaleurs dans les basses terres, sur la côte et dans la jungle du Petén.

Novembre, décembre, janvier et février sont les mois à privilégier. C'est la saison sèche, humidité très faible (sauf des pluies tardives dans le Petén), températures douces dans les régions tropicales et, de plus, très belle luminosité dans la région des volcans.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 8h l’été et moins 7h l’hiver.

 

DEVISE
Le quetzal (Qtz), divisé en centavos.
Emportez aussi des dollars, en espèces, car il est plus difficile de changer des euros, et quand c'est possible, le taux n'est pas intéressant. De plus, beaucoup de prix sont donnés en dollars. Veillez à avoir des dollars en bon état, ni déchirés ni abîmés, sinon on risque de vous les refuser.

 

LANGUE
ESPAGNOL.

 

RELIGION
Majorité catholique.

 


SANTE
Aucune vaccination obligatoire pour les voyageurs en provenance d’Europe ou d’Amérique du Nord. Il convient que soient à jour les vaccinations universelles : tétanos, poliomyélite, diphtérie, coqueluche (Repevax®), hépatite B.
Les vaccins contre l’hépatite A et la fièvre typhoïde très, très recommandés car les infections d’origine alimentaire sont fréquentes. Rage en cas de séjours ruraux ou prolongés.

Ne pas boire de l'eau du robinet, mais de l'eau en bouteille capsulée.

 

TRANSPORT
Les distances entre les villes et les lieux touristiques ne sont pas très grandes (sauf pour aller à Flores-Tikal, mais on peut prendre l'avion).

Pour les grandes distances (Guatemala-Flores, par exemple), des bus plus confortables ont fait leur apparition. Les compagnies les plus recommandables sont Linea Dorada, Litegua et ADN (Autobus del Norte).
Les distances sont moins grandes qu'au Mexique, mais les bus s'arrêtent partout.
Un conseil est de voyager tôt le matin car l'après-midi, les bus se raréfient
Des minibus (shuttles) peuvent être réserver et ils desservent régulièrement les villes et sites touristiques : aéroport de Ciudad Guatemala, Antigua, Panajachel, Chichicastenango et Copán (Honduras), entre autres. Ils sont très abordables pour les européens.

Les taxis sont chers à Ciudad Guatemala, un peu moins en province. Attention aux coffres sans serrure. Demandez toujours le prix de la course avant de monter et divisez ce prix par deux comme base de négociation.

La location de voiture est pratique, mais évidemment plus cher que le bus. Toutefois, si vous êtes trois ou quatre, la différence s’estompe. On peut louer une voiture au Guatemala (avec ou sans chauffeur), mais les moins de 25 ans devront payer une assurance supplémentaire. Votre permis de conduire suffit si vous louez la voiture moins de 1 mois.
Les routes sont parfois mauvaises dès que l'on s'écarte des grands itinéraires, donc attention à ne pas sous-estimer les temps de trajet. De plus, comme dans le Petén, on tombe parfois sur des petites routes truffées de tumulos, l'équivalent de nos « gendarmes couchés ».
Pour faire de la piste, louer de préférence un pick-up (4x2) ou un 4x4. Vérifier très précisément l'état du véhicule avant de partir, les agences ne pratiquent pas encore les assurances full-cover. Peu de panneaux indicateurs.
Ne roulez jamais de nuit (entre la tombée du jour et le lever du soleil) car les routes sont dangereuses (trous dans la piste, véhicules sans feux, piétons, animaux...). Les Guatémaltèques eux-mêmes observent cette règle.

 

VIE PRATIQUE
Prévoir un petit adaptateur. Cependant, dans les hôtels de haute catégorie, on trouve également du 220 volts.
Les Guatémaltèques sont d’une manière générale très accueillant. Et encore plus dans les grandes villes non touristiques comme Guatemala Ciudad ou Xela. Ils ont un réel savoir vivre. De plus, ils se montrent d’une générosité affective incroyable avec les étrangers désireux de s’intégrer dans le pays.

 

TELEPHONE
De la France vers le Guatemala: 00 + 502 + numéro du correspondant.
Du Guatemala vers la France: 00 + 33 + indicatif régional + numéro du correspondant.
Il est utile d’acheter une puce/carte SIM locale, à condition d’avoir un téléphone « débloqué », évidemment. Sinon, autre option, acheter un téléphone local. Le prix d’un portable démarre à environ 150 Qtz, avec du crédit inclus, et le prix d’une carte SIM à 50 Qtz (sans crédit). Les réseaux les plus performants sont ceux des opérateurs Tigo et Claro, Movistar se limitant surtout aux grandes villes.

 

CUISINE
Au Guatemala, les plats ne sont pas épicés ; le chile est servi à part.
Le matin, vous aurez droit au petit déjeuner chapín, c'est-à-dire typiquement guatémaltèque, avec des œufs, une purée de haricots, un bout de fromage, des bananes frites et du café.

Pour le déjeuner et le dîner, outre le petit menu del día pas cher, on trouve quelques spécialités « indigènes » typiques du pays : le plat le plus répandu est le kak'ik, un pilon de dinde qui trône au beau milieu d'une soupe.
Puis vous avez les classiques churrascos (grillades), le pepián (fricassée de volaille ou de viande à la sauce tomate et maïs), le jocón (ragoût de viande blanche avec herbes et légumes verts), le revolcado (des abats de porc, plutôt spécial !), ou encore la piloyada (une délicieuse salade de haricots).

Dans le Petén, déguster le pescado blanco, un poisson fraîchement pêché dans le lac Petén Itzá, les fruits de mer et en particulier les crevettes (camarones).
Ne pas manquer le ceviche (de poisson, de crevettes ou de caracol, une sorte de lambi, le tout mariné dans le citron), ni le tapado dans la région caraïbe, une sorte de bouillabaisse de poisson, banane, crème de coco, herbes et épices.

Pour le dessert ou à tout moment de la journée, ne pas hésiter à acheter, sur les marchés, de bons fruits tropicaux (ananas, bananes, papayes, melons et autres).

Les Guatémaltèques boivent beaucoup de sodas. Dans les restos modestes, on sert des jus de fruits allongés d'eau, appelés licuados. Il y a aussi de la bière aussi. La plus commune est la blonde Gallo.
Par contre le bon café reste assez rare.

 

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France