Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor.

ARGENTINE - INFORMATIONS PRATIQUES

argentine carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport en cours de validité durant la totalité du séjour et pour un séjour touristique de plus de 3 mois, un visa est nécessaire.

 

CLIMAT
Dans l'hémisphère austral, les saisons sont à l'inverse de l'Europe

L'Argentine offre, par son étendue une grande variété climatique : de subtropical dans le Nord-Est à subarctique dans le Sud. On peut mourir de chaud dans les zones désertiques des Andes du Nord-Ouest et grelotter en Terre de Feu. On trouve de la neige au nord et au sud de la Patagonie et dans quelques stations près de Mendoza, sur la route des Andes

Le Nord-Est jouit d'un climat semi-tropical, chaud, avec une saison sèche et une saison humide (de novembre à mars). La province de Misiones (zone des chutes d'Iguazú) est l'une des provinces les plus pluvieuses de la région. De mai à septembre, les températures sont agréables le jour.

À Buenos Aires, en janvier, les températures peuvent atteindre 40 °C et le taux d'humidité est élevé ; la meilleure période pour séjourner dans la capitale se situe entre fin septembre et début décembre. C’est le printemps.

Les Andes du Nord-Ouest sont en zone semi-désertique, très chaude et sujette à des orages violents en été (saison des pluies), douce et sèche en hiver (mais il faut penser au duvet pour les nuits fraîches en altitude).

La Pampa connaît peu de précipitations, les températures moyennes atteignent 24 °C en été et 11 °C en hiver (mais ça peut descendre jusqu'à 0 °C). La meilleure période pour visiter le sud de la Patagonie et la Terre de Feu est de novembre à mars, la température est d'environ 10 à 15 °C.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 5h en été et moins 4h en hiver.

 

DEVISE
Le peso argentin ($Ar). Sur place, en Argentine, le symbole « $ » signifie peso argentin.

Les cartes bancaires sont acceptées dans de nombreux commerces, mais ils facturent souvent un recargo (« supplément ») de 5 à 15 %. Il est donc préférable de retirer de l’argent au préalable et de payer en espèces.
On trouve un peu partout des distributeurs accessibles 24h/24, même dans certains villages. Cependant, les retraits en Argentine sont souvent plafonnés (de 1 500 à 3 000 $Ar maximum par retrait, selon les banques).
Donc le mieux est d’emporter pas mal d’espèces.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
Pas besoin de vaccins mais il est recommandé d’être à jour de ses vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, et pour les séjours un peu longs, hépatite A.

En cas de séjours ruraux prolongés, la vaccination préventive contre la rage est aussi fortement conseillée.

Loin des villes, préférer l'eau en bouteilles.

 

TRANSPORT
Ils utilisent les colectivo pour les bus urbains et micro ou ómnibus pour les moyennes ou longues distances. Très utilisés pour les longues et moyennes distances, les bus sont en général sûrs et confortables. Ce qui permet de dormir de nuit. Les compagnies les plus confortables proposent une connexion wifi à bord.
La plupart effectuant de longues distances font leur trajet de nuit, peu partent en journée. Les routes sont assez bonnes mais monotones.
Les bus y font exception puisqu’ils partent et arrivent à l’heure.

Étant donné les distances, l'avion est, pour ceux qui en ont les moyens, la meilleure solution pour se déplacer en Argentine et en voir un maximum. Les grandes villes sont assez bien desservies, la plupart du temps quotidiennement.

Aerolineas Argentinas et LATAM, les 2 principales compagnies, couvrent la totalité du pays. Elles pratiquent des tarifs « nationaux » et « étrangers », les seconds étant bien plus chers sur certaines liaisons. Il est préférable d'acheter les billets d'avion pour les vols intérieurs depuis l'Europe.
Il n’est pas rare que les vols aient du retard. Mieux vaut prévoir large si vous poursuivez votre voyage par un vol international, d’autant qu’à Buenos Aires, il faut souvent changer d’aéroport entre le vol intérieur et le vol international

Les compagnies internationales de location de voitures sont représentées dans la plupart des grandes villes et dans chaque aéroport. Nombreuses compagnies locales également. Si cette solution est pratique, elle est tout de même chère
Les distances étant très importantes, mieux vaut louer un véhicule dans vos différents points de chute (de préférence, en ayant réservé à l’avance).
Les formules à kilométrage illimité tendent à s'étendre. En revanche, les frais de drop-off peuvent être très élevés.
Par ailleurs, certaines routes ne sont pas asphaltées, en particulier dans le nord-ouest du pays ou en Patagonie. Un 4x4 ou, au minimum, un véhicule surélevé de type SUV, peut s’avérer nécessaire.
Il faut rouler avec les feux de croisement allumés, même en plein jour. L’été, en période de pluies, renseignez-vous sur l’état des routes avant de prendre le volant
Le permis international est en principe demandé, ainsi que le passeport et une carte de paiement internationale. Les contrôles routiers sont très fréquents.

Il ne reste plus que quelques grandes lignes de train en fonctionnement, en plus des nombreuses lignes de banlieue. Le transport des voyageurs n’a jamais été très performant, et la lenteur des trains est vraiment un handicap.

 

VIE PRATIQUE
Prévoyez un adaptateur car les prises sont à fiche plate.

On peut caractériser les habitants comme les gens passionnés et colériques. D’autre part, ils se distinguent par leur politesse et leur affabilité qui se manifeste exactement partout. À la rencontre avec les amis intimes ou avec les parents les habitants de cette ville peuvent s’embrasser sur la joue, mais s’ils rencontrent les personnes familières simplement, ils peuvent saluer l’un l’autre par la poignée de main traditionnelle européenne.

L’Argentine est bercée par la musique et particulièrement le tango. Donc n’hésitez pas à aller en voir un.

Concernant, leur rythme de vie, il est en décalé par rapport à l’Europe car les Argentins mangent très tard. Pour le déjeuner à partir de 14h ou 15h et le diner à partir de 22h.

Autre caractéristiques, les gens dans la rue marche très lentement. Donc ne soyez pas pressé.

 

TELEPHONE
De la France vers l'Argentine : 00 + 54 + indicatif de la province (sans le 0) + numéro local du correspondant.
De l'Argentine vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.

On peut utiliser son propre téléphone portable en Argentine avec l’option « Monde ». L’option international est en général activée par défaut. Pensez sinon à contacter votre opérateur pour souscrire à l’option (gratuite) au moins 48h avant le départ.

Si vous restez assez longtemps en Argentine, ça peut être une option avantageuse. Il suffit d’acheter une carte SIM/à puce locale prépayée (chip prepago) et de l’insérer dans son téléphone – préalablement débloqué.
On vous attribue alors un numéro de téléphone local et un petit crédit de communication.
Avant de signer le contrat et de payer, essayez si possible la carte SIM/puce du vendeur dans votre téléphone

 

CUISINE
La gastronomie est l'une des pierres angulaires de la culture. Les restos sont globalement chers si on décide de manger de la bonne viande. Mais on s’en sort correctement avec un généreux plat de pâtes ou si on s'en tient aux classiques de la cuisine locale.
Dans les restos, le service n’est pas toujours inclus, et il est d’usage d’ajouter environ 10 % au total. Les couverts et le pain (el cubierto) sont parfois facturés quelques pesos.

Ici, on ne jure que par la viande, en particulier la viande de bœuf, les plaines immenses de la Pampa favorisant l'élevage extensif de troupeaux bovins. Elle est vraiment très tendre

Les morceaux servis dans les restaurants sont bien plus gros que ceux que l’on sert en Europe. Le meilleur choix est le bife de lomo, talonné par le bife de chorizo. Attention, il fait souvent autour de 500 g ! Les viandes d'agneau (cordero) et de mouton (carnero) sont également bonnes, mais on n'en trouve théoriquement que de novembre à mars. Ce qui est très bon aussi le cabrito, le chevreau, souvent cuisiné en ragoût, et, dans le nord-est, pour le lama, vraiment succulent.
La viande se mange en général très cuite, vous avez donc intérêt à demander un degré de cuisson en dessous
Ne repartez pas sans avoir participé au célèbre asado (grillade party). C'est une institution en Argentine.

De nombreux restaurants proposent la parrillada, assortiment de viandes cuites à la braise, servi en général pour deux (a compartir). On vous apporte une sorte de minigril (la parrilla) pour maintenir la viande au chaud. Tous les morceaux de viande de bœuf sont marinés dans une sauce à base d'huile d'olive, ail et persil, appelée chimichurri.

Le plat de base argentin est la milanesa, sorte d’escalope (de bœuf ou de poulet) panée, très fine. On en propose dans tous les restos, et c’est souvent le plat de viande le moins cher de la carte.

Le poisson y est assez peu consommé et cher. Les poissons de rivière et de lac font parfois exception, comme la truite (trucha) en montagne – dans le Noroeste et vers Bariloche en particulier – ou les fameux surubí et pacú dans le Nord-est.
Le saumon blanc de mer est à goûter au nord-est de la Patagonie, dans la région de Puerto Madryn. En Terre de Feu, on se régale d’araignée de mer (centolla).

Très peu de légumes sont servis en accompagnement. Vous trouverez généralement des salades (la ensalada mixta comprend laitue, tomates et oignons), des frites (papas fritas) ou des purées. Les purées de citrouille (puré de calabaza) et de patate douce (puré de batata) sont délicieuses.

Les plats typiques (les criollos) restent l'empanada, sorte de chausson fourré au choix de bœuf (carne), de poulet (pollo), de jambon et fromage (jamón y queso) ou de maïs (de choclo). Il y a aussi les tortillas (omelettes espagnoles) et les provoletas (morceau de fromage cuit à la parrilla).
Au Nord-Ouest, vous trouverez le pastel de choclo, sorte de gratin cuit au four composé de viande hachée, raisins secs et maïs. Vous pourrez aussi déguster le locro, soupe de haricots préparée avec du maïs blanc et de la viande de porc, qui rappelle un peu le cassoulet.

Il y a aussi une grande influence italienne avec des plats de pâtes excellents, des raviolis.

Les Argentins adorent les sucreries notamment le dulce de leche, une confiture de lait très sucrée. Ils s'en servent pour accompagner à peu près tout : crêpes (panqueques), gâteaux (notamment le budín de pan), salades de fruits, glaces.
La ville de Bariloche, au nord-ouest de la Patagonie, cultive une belle tradition chocolatière. La spécialité est la rama, du chocolat feuilleté qui prend l’aspect d’une bûche ou d’une branche d’arbre.

Ils adorent également les boissons sucrées. Vous trouverez des boissons locales à base de jus de pamplemousse, le licuado, mélange de fruits frais et de lait.
Le café est en général de bonne qualité.

Enfin le vin argentin dont les trois quarts proviennent de la région de Mendoza, dans l'ouest du pays, et notamment de la vallée d’Uco, produit parmi les meilleurs crus du pays. Il y a à majorité du vin rouge mais vous pouvez trouver de très bons vin blancs dans la région de Cafayate (Salta).

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France