Articles in Category: Amériques

Amérique description


Panama

Si le Canal est une attraction touristique majeure, ce n’est pas le seul atout du pays.
Vous découvrirez un pays avec de beaux restes coloniaux et une nature magnifique. Bien moins fréquenté que son voisin le Costa Rica, le Panama bénéficie de la même richesse en terme de biodiversité. La région de Chiriquí se caractérise par ses montagnes volcaniques tandis que les amateurs de café prendront le temps, à Boquete, pour déguster un arabica.

panama chiriqui montagne nature monplanvoyagepanama boquete cafe monplanvoyage

À l’opposé, le Darién, qui jouxte la frontière colombienne, est sans aucun doute l’un des écosystèmes les plus variés d’Amérique. C’est aussi ici que vit le peuple Emberá, l’une des six communautés indigènes du pays.
Enfin, dernier atout et pas des moindres : la plage !

panama foret darien communaute monplanvoyagepanama plage sable turquoise monplanvoyage

Donc arrivée à Panama city vous partirez vous balader dans le centre historique pour découvrir ce passé colonial.

panama ville histoire colonial monplanvoyage

Puis, en autotour, vous prendrez la direction de Pedasi en empruntant la route panaméricaine le long de la côte Pacifique. Vous verrez les petits pêcheurs qui se mêlent aux grands Resorts pour les hobbies des riches panaméens.
Vous visiterez le village de Las Tablas pour aller à la rencontre des panaméens pour jouer à leurs jeux favoris : le bingo et la loterie !
Enfin arrivée au petit village de pêcheurs de Pedasi typique et convivial.

pedasi village pecheur eglise panama monplanvoyagelas tablas village cote plage panama monplanvoyage

Pendant ce séjour, vous en profiterez pour aller à l’Isla Iguana pour la journée. C’est une île déserte magnifique peuplée uniquement d’iguanes !
Vous embarquerez dans une barque de pêcheur depuis le petit port local de la plage Arenal et découvrirez des dauphins et des baleines durant le trajet selon la saison (de Septembre à Décembre généralement). Dans l'après-midi vous pourrez pêcher votre poisson pour votre repas du soir à la Robinson Crusoé dans une petite barque. Une véritable expérience humaine !

iguana ile plage sable turquoise panama monplanvoyageiguana ile maison palmier plage panama monplanvoyage

Allez également du côté de la playa Venao qui abrite des pontes de tortues de mer (de Novembre à Mars généralement).
Baladez-vous à l'intérieur des terres qui offre une végétation luxuriante et des petites cascades où vous pourrez vous rafraîchir.

venao plage panama monplanvoyagevenao plage sable coucher de soleil nature panama monplanvoyage

Vous reprendrez la route dans la matinée vers le centre du pays, la Valle de Anton. Une vallée en hauteur assez humide où cascades et végétation luxuriante prédominent.
Gravissez un sommet de la vallée (1h30 de marche en dénivelé́ positif) pour assister à un coucher de soleil inoubliable.
Une fois installé le spectacle commence : un dégradé de couleurs du soleil se mélangeant aux différents verts de la végétation. Moment magique !

valle anton route nature panama monplanvoyagevalle anton volcan coucher de soleil panama monplanvoyage

Vous découvrirez cette vallée en faisant une balade aux cascades rafraîchissantes del Choro el Macho et de la Piedra Pintada.
Du canyoning ou du rafting est également proposé pour les activités aquatiques.
Enfin, vous pourrez vous détendre en ville en côtoyant les locaux autour d'un bon café et profiter d’un bain de sources d'eau chaude en plein air.

valle anton cascade nature panama monplanvoyagevalle anton cafe panama monplanvoyage

Vous reviendrez sur la ville de Panama dans un premier temps, puis vous partirez rencontrer une communauté indigène dans le village Embera, au milieu de la province de Chagres.
Une fois là-bas, vous passerez 1 nuit et 2 jours avec les membres de la communauté où les enfants seront plus qu'heureux de jouer avec vous.
Vous pourrez assister aux classes d'école, à la cuisine, au lavage et au tissage des vêtements avec les femmes. Vous participerez aussi au travail extérieur avec les hommes de la communauté (jardin, chasse, rituels...).
Vous serez imprégnés avec eux tout au long de votre séjour comme des membres de leur communauté. Une déconnexion totale !

embera communaute bateau panama monplanvoyageembera communaute cuisine food panama monplanvoyage

Puis vous terminerez votre séjour dans un lieu paradisiaque l’Archipel des San Blas.
Vous prendrez une pirogue au port de Barsukun où les indigènes de l'archipel viendront vous chercher pour vous emmener sur leurs îles respectives.
Il est composé de plus de 300 îlots paradisiaques peuplés par des colombiens qui ont fui leur côte caraïbes durant la colonisation par les espagnols.
Pour éviter tout tourisme de masse, un cota a été défini par an par les indigènes qui souhaitent préserver leurs îlots.

Actuellement, seulement 30 îlots sur 300 sont accessibles, mais très contrôlé. Il n'y a pas d'électricité sur les îlots, les crèmes solaires sont interdites, ainsi que le plastique. Il est aussi interdit de prendre en photo les indigènes de chaque île, mais vous pouvez les côtoyer et apprendre de leur savoir- faire.

Vous partagerez des moments solennels et inoubliables avec vos hôtes indigènes sur l'île de Kuna Yala.

san blas archipel ilot plage bateau panama monplanvoyagesan blas archipel communaute ilot panama monplanvoyage

Puis retour pour prendre votre vol international avec des souvenirs plein la tête.

Pérou

perou carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport valide au moins 6 mois à compter de l’arrivée sur le territoire péruvien.

 

CLIMAT
Quand c’est l’été en Europe, c’est « l’hiver » au Pérou. Mais les saisons sont différentes sur la côte, dans la sierra et dans la forêt amazonienne.
Par ailleurs, la proximité de la ligne équatoriale est déterminante pour les températures, le climat est plus doux dans la sierra du nord du Pérou que dans celle du sud.

Sur la côte, les mois les plus chauds vont de décembre à février. Les mois les plus froids de juin à août. La garúa, une brume humide et persistante, comme un petit crachin, recouvre une partie de la région côtière (surtout Lima) de mai à mi-septembre.
En outre, la mer n'est pas très accueillante au Pérou à cause du courant froid de Humboldt qui remonte le long des côtes. Cela n'empêche pas les Péruviens du littoral d'adorer la plage et d'y aller le plus souvent possible, de décembre à février. Pour une température de l'eau plus clémente, il faut aller près de Tumbes, à la frontière de l'Équateur.

Dans les Andes, de décembre à avril, c'est la saison des pluies. Le jour, la température oscille entre 20 et 25 °C environ. Les nuits sont plus fraîches.
Si possible, évitez de visiter les Andes à cette saison, à cause des pistes qui peuvent être parfois coupées par les rivières en crue. Mai et juin sont un bon mois pour voyager dans les hautes terres.
De juin à octobre, c'est la saison sèche dans les montagnes. Les journées sont en principe chaudes et ensoleillées et les nuits fraîches.

En Amazonie, de décembre à avril, c'est la saison des pluies et, quand il pleut dans la selva, ce sont les grandes eaux, il n'y a plus qu'à attendre. De juin à août, c'est la saison sèche et il fait très chaud et lourd.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 7h en été et moins 6h en hiver.

 

DEVISE
Le nuevo sol (S).

L’euro en espèces peut être changé facilement (et sans commission) dans les banques et les bureaux de change (casas de cambio), ces derniers proposant généralement un meilleur taux.

En dehors des endroits touristiques, cependant, les possibilités de changer les euros diminuent, et il peut être intéressant d’avoir sur soi des dollars américains, que l’on peut changer jusque dans les petites villes.

Les distributeurs de billets acceptant les cartes Visa et MasterCard sont présents presque partout. L'opération s'effectue au taux de change officiel, mais comporte des frais bancaires.

Veillez à ce que vos billets et pièces soient en bon état, car il y a pas de faux en circulation et vérifiez toujours si le compte y est, car après il est trop tard pour réclamer.

 

LANGUE
ESPAGNOL et le QUECHUA entre les locaux. L’AYMARA est parlé sur les rives du Lac Titicaca.

 

RELIGION
Majorité catholique.


SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite B).
Les vaccins traditionnels contre la fièvre jaune, la typhoïde et l'hépatite A sont également recommandés.
Le vaccin contre la fièvre jaune est indispensable si vous allez dans la selva amazonienne et doit être fait plus de 10 jours avant l'arrivée.
Le vaccin contre la typhoïde est aussi nécessaire pour les séjours prolongés, tout comme celui contre l'hépatite A.

Eviter de boire l’eau du robinet.

 

TRANSPORT
Dans ce grand pays, le recours aux vols intérieurs est chose courante et même, parfois, judicieuse.

Le réseau ferroviaire péruvien est extrêmement limité et très cher.

Le train Lima-Huancayo est la deuxième plus haute du monde ligne ferroviaire après celle du Tibet, mais les trains sont loin de circuler tous les jours (de 1 à 3 départs par mois). Le voyage, qui dure 14h, vaut la peine, car le train franchit, outre 69 tunnels et 58 ponts, le col du Ticlio, dans un paysage vertigineux.

Cusco-Puno (Andean Explorer) et Cusco-Ollantaytambo-Machu Picchu sont deux lignes aménagées pour recréer l'atmosphère des trains au début du XXe siècle. Attention, les prix montent vite.

Le bus est le principal moyen de transport au Pérou. Les bus vont partout.
Pour rejoindre les villages ou les villes en dehors des grands axes, vous devrez souvent changer de monture et prendre des compagnies locales ou régionales bon marché mais au confort limité et au niveau sonore élevé. Ces compagnies locales s'arrêtent à la demande au bord de la route.
Pour les liaisons entre les villes les plus importantes (ou les plus touristiques), il existe des compagnies nationales qui, elles, proposent différents niveaux de confort. Cela va des bus economico aux VIP, imperial, etc. Les moins chers sont des bus ordinaires sans AC ni toilettes, qui s'arrêtent presque partout. Quelques compagnies sont réputées pour leur fiabilité et leur niveau de confort, à commencer par Cruz del Sur, la plus chère et la meilleure. Citons aussi Civa, Móvil Tours, Línea, Tepsa, Palomino et Oltursa, qui proposent des prix moyens et un bon service.

Les colectivos sont des taxis collectifs qui circulent entre certaines villes. Un peu plus chers mais plus rapides que les bus locaux et meilleur marché que les taxis individuels. Ils partent en principe quand ils sont pleins.

Innombrables, les taxis sont le moyen de transport le plus pratique pour se déplacer en ville. Ils n’ont pas de compteur, mais leurs tarifs restent raisonnables. Toujours néanmoins discuter le prix avant de monter.

En Amazonie, le moyen de transport principal est le bateau. La carretera Central (goudronnée), seule route reliant la selva au reste du pays, finit en cul-de-sac à Pucallpa. De gros rafiots de tôle assurent des liaisons régulières entre Pucallpa et Iquitos, Yurimaguas et Iquitos, et Iquitos et les frontières colombienne et brésilienne. On voyage en accrochant son hamac dans l’entrepont, ou en cabine (plus cher).

La Panaméricaine, qui longe la côte du nord au sud du pays, est en bon état, de même que les routes Pisco-Ayacucho, Nazca-Cusco, Arequipa-Puno, Puno-Cusco et Cusco-Puerto Maldonado. Mais, en gros, le réseau routier reste moyen à médiocre, avec des passages infernaux dans la sierra.
La location d’un véhicule privé se fait souvent avec chauffeur au Pérou, mais on peut aussi louer une voiture et la conduire soi-même. Dans ce cas, mieux vaut toutefois avoir une expérience de la conduite dans les pays en développement, en particulier dans les grandes villes.

  

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’adaptateur.

La location d’un véhicule privé se fait souvent avec chauffeur au Pérou, mais on peut aussi louer une voiture et la conduire soi-même. Dans ce cas, mieux vaut toutefois avoir une expérience de la conduite dans les pays en développement, en particulier dans les grandes villes.

Certains Péruviens peuvent se montrer proches avec vous, lorsqu'ils vous parlent. Alors, ne prenez pas peur ! Même si cela peut être ressenti comme une intrusion dans votre bulle personnelle, ce n'est pas l'objectif des Péruviens.
Les Péruviens n'ont pas la même notion du temps que nous. Les 20 minutes se transforment souvent en 40 minutes. Il est rare d'arriver après un Péruvien. Donc, ne soyez pas vexés ou offusqués que votre taxi n'arrive pas dans l'immédiat.

Si vous avez une nuit chez l'habitant, n'oubliez pas d'apporter un petit cadeau à votre hôte. Au Pérou, c'est une coutume d'apporter un présent lorsque l'on est invité.

Le Pérou est un pays particulièrement poli. Dans les magasins ou les taxis, n'oubliez pas de saluer les personnes d'un "buenos dias". En partant, glissez un "hasta luego".

 

TELEPHONE
De la France vers le Pérou : 00 + 51 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
Du Pérou vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.


Acheter une carte SIM/puce sur place est une option très pratique pour pouvoir passer des coups de fil dans le pays. Il suffit d’acheter, pour quelques soles, une carte SIM locale chez l’un des opérateurs (Entel, Claro, Movistar, Bitel...), représentés dans les nombreuses boutiques de téléphonie mobile.
On vous attribue alors un numéro de téléphone local, qu’il suffit d’alimenter en crédit.

 

CUISINE
Réputée pour être l’une des plus riches d’Amérique du Sud, la cuisine péruvienne est effectivement variée et savoureuse.

Sans surprise, c'est à Lima et dans les villes les plus touristiques, comme Cusco, que l'on trouve le plus grand choix et les meilleurs restaurants. Lima est même considérée, désormais, comme une destination gastronomique majeure du continent.

Il y a cinq traditions culinaires au Pérou.

La cuisine créole (criolla) d'origine espagnole, s'est développée sur la côte, et privilégie donc le poisson et les mariscos. Nombreux plats à base de poulet (pollo) également, de bœuf (res) et de canard (pato), presque toujours accompagnés de riz.

La cuisine andine offre une grande variété de soupes, les plus courantes étant les bouillons (caldo) et les potages (crema). Côté poisson, bonnes truites d'élevage. Les viandes de cuy (cochon d'Inde), de bœuf, de venado (chevreuil), de porc et d'alpaga réjouiront les carnivores. Et puis il y a les pommes de terre dont le pays compterait quelques milliers.

La cuisine de la forêt amazonienne est moins connue mais parfois surprenante grâce à une grande variété de poissons de rivière souvent cuits enveloppés dans une feuille de bijao, une plante locale En forêt, on mange aussi du sanglier, et bien sûr du poulet, généralement accompagné de yuca (manioc) et de bananes plantains frites ou pilées.

La tradition culinaire afro-péruvienne fait appel aux ingrédients que les hacendados (grands propriétaires terriens) réservaient à leurs esclaves : le cœur de bœuf et les abats en général, grillés au barbecue ou mijotés dans une sauce aux cacahuètes. Il en a résulté l'une des spécialités du pays : les anticuchos, ou brochettes de cœur de bœuf.

La cuisine chinoise ou chifa est peu différente de celle trouvée en Europe.

Vous trouverez quelques plats traditionnels comme :
Le Adobo : ragoût de porc mariné dans la chicha.
Ají de gallina : blanc de poulet déchiqueté dans une sauce à base de pain, de lait, de piment, d'ail et d'oignons.
Arroz chaufa : sorte de riz cantonais, servi dans les chifas.
Arroz con pollo : du poulet avec du riz donc, mais du riz cuisiné avec différentes herbes. Très populaire. Sur la côte, on préfère l'arroz con pato (canard).
Carapulcra : pommes de terre séchées, cacahuètes, viande de porc ou poulet.
Ceviche : le plat emblématique du pays, à goûter absolument ! Il s'agit de poisson et/ou fruits de mer crus coupés en petits morceaux et marinés dans du jus de citron vert (leche de tigre), avec des piments. Celui de conchas negras (grosses palourdes noires) est particulièrement délicieux. Il est servi avec des oignons crus - doux au goût -, du maïs et des patates douces.
La fraîcheur du poisson étant primordiale, les meilleures cevicherías ouvrent seulement le midi et ferment lorsque les poissons du jour sont épuisés.
Chicharrón : porc mariné et bouilli puis frit dans sa propre graisse, servi avec des oignons et du camote (patate douce).
Chupe : soupe de poissons (ou de fruits de mer) préparée avec du lait, du maïs, des fèves, des petits pois, des pommes de terre et rendue onctueuse par l'ajout de fromage frais et d'un œuf.
Cuy : Cochon d’Inde (Guinea pig sur les menus en anglais), plat de luxe, très populaire le dimanche, différemment préparé selon les régions : picante (en sauce avec des pommes de terre et du riz), al horno (farci et cuit au four, une spécialité de Cusco), grillé (comme à Arequipa ou Cajamarca), frit ou encore confit. Sa délicate chair rappelle celle du poulet et du lapin. Une bonne idée, dans les restos, est de le commander à l’avance, car sa préparation demande souvent au moins 1h.
Juane : spécialité de l’Amazonie. Grosse boule de riz fourrée (traditionnellement d’œuf dur et de poulet), puis cuite à l’eau bouillante, enveloppée dans une feuille de bijao.
Lomo saltado : émincé de bœuf sauté à la poêle, arrosé d’un filet de vinaigre, avec des oignons et des tomates, accompagné de frites et de riz. L’un des plats les plus typiques.


Pour les desserts, il y a le riz au lait, fréquemment proposé dans les menus du midi.
Le Churro, long beignet fourré de confiture de lait (manjar blanco) ou de chocolat saupoudré de sucre. Très populaire à Lima.

Il y a également toutes sortes de fruits exotiques.

Concernant les boissons, vous avez la chicha morada qui est un rafraîchissement (refresco) à base d'eau de cuisson de maïs violet, que vous pouvez boire chaud ou froid.

Le pisco est une eau-de-vie à base de raisin, que l’on trouve aussi au Chili.

La bière est très consommée également par les locaux.

Le Pérou produit également quelques vins Ocucaje, Santiago Queirolo et Tabernero mais ils sont loin de la qualité des vins Chiliens et Argentins.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Rio de Janeiro

Pendant 9 jours, vous allez découvrir la féérie de Rio avec les danses tarditionnelles, ses plages et sa culture. Vous y découvrirez aussi une île et une nature exceptionnelle pour vous détendre au soleil pendant l'hiver européen.

Tout d'abord , vous serez accueillis et transférés dans un hôtel 4* situé dans la fameuse baie de Copacabana face à la mer.

copacabana plage baie rio mer bresil agence monplanvoyagehotel hebergement baie copacabana bresil agence monplanvoyage

Pour cette première journée, vous partirer direction le Pain de Sucre. Cette montagne de granite volcanique culmine à 395 m et offre une vue imprenable sur la ville de Rio de Janeiro, mais aussi sur la baie et les plages. Vous y accèderez en téléphérique pour admirer ce point de vue unique.

Puis, vous goûterez à un déjeuner à base poisson dans un restaurant local.

pain de sucre granit telepherique rio bresil agence monplanvoyagerestaurant poisson local food rio bresil agence monplanvoyage

Le lendemain, vous irez sur un autre lieu incontournable de Rio, le Corcovado, le Christ Rédempteur, oeuvre d'un sculpteur français qui surplombe la baie de Rio.

Vous terminerez cette visite dans une Churrascaria locale pour déguster d'excellentes brochettes de viande grillées.

corcovado christ statur rio bresil agence monplanvoyagechurrascaria viande food local restaurant rio bresil agence monplanvoyage

Le soir du Nouvel an est une soirée libre. Donc aller diner dans un des restaurants de Copacabana et admirer les spectacles musicaux sur la plage qui commencent à la tombée de la nuit vers 20h00. Sur son énorme étendue de sable, plusieurs grandes scènes sont montées qui fait passer des virtuoses de la samba et musique brésiliennes. Pour cette soirée unique, habillez-vous en tenue traditionnelle blanche pour rendre hommage au culte afro-brésiliens de la déesse des mers. Il paraît aussi que cela porte bonheur pour l'année qui suit !

Enfin admirer le magnifique feux d'artifices qui a lieu dans la baie.

feux artifice copacabana baie rio bresil agence monplanvoyage

Le lendemain repos et détente sur la plage seront la bienvenue.

copacabana plage rio bresil agence monplanvoyage

Puis en 4x4, vous partirez dans la forêt de Tijuca pour découvrir la nature aux alentours de Rio. Il s'agit de la plus grande fôret urbaine au monde. Dans ce parc naturel, vous y découvrirez une végétation luxuriante.

foret tijuca 4 4 voiture nature rio bresil agence monplanvoyageforet tijuca nature panorama vue rio bresil agence monplanvoyage

Le lendemain, vous quitterez Rio direction une île paradisiaque, Ilha Grande où le le bleu de l'Atlantique se même au vert d'une végétation abondante.

ilha grande ile plage mer bresil rio agence monplanvoyage

Vous séjournerez pendant 4 nuits en Pousada, maison d'hôte locale pour votre pause balnéaire relaxante.

pousada hebergement ile ilha grande rio bresil agence monplanvoyage

Direction Lagoa Azul en bateau pour découvrir 2 magnifiques plages de l'île.

Les autres jours vous pourrez vous détendre et vous balader autour de la Pousada ou en supplément partir en bateau et visiter d'autres plages.

plage ilha grande ile mer rio bresil agence monplanvoyageilha grande ile plage palmier mer rio bresil agence monplanvoyage

Le dernier jour sera consacré au transfert vers l'aéroport de Rio en fonction de votre heure de vol à prévoir en fin de journée.

Ce séjour inclus l'accueil à l'aéroport de Rio de Janeiro et les transferts. Vous serez logés en hôtel 4* et en Pousada en petit-déjeuner.

Les visites au au Pain de sucre et au Corcovado sont inclus ainsi que les 2 déjeuners dans les restaurants locaux à Rio et pendant la visite de la forêt de Tijuca en4x4.

Le transfert Rio - Ilha Grande sans guide en voiture et bateau et le retour jusqu'à l'aéroport de Rio sont également compris.

 

 

Uruguay

uruguay carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Passeport en cours de validité.

 

CLIMAT
L’Uruguay connaît des étés assez chauds et des hivers tout juste frais, mais très humides

Privilégiez l’été (de décembre à février-mars) ou l’automne.
L’hiver est trop humide, sujet à de fréquents brouillards dans les terres et le printemps ne vaut guère mieux ; il n’est pas rare, alors, que se lèvent des vents puissants soufflant de la pampa.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 5h en été et moins 3h en hiver.

 

DEVISE
Le peso uruguayen ($u ou UYU).

Le dollar US est couramment accepté par les restos, les boutiques et même les supermarchés au taux officiel; on vous rendra la monnaie en pesos.

À Punta del Este, les commerçants acceptent même l’euro, le peso argentin et le real brésilien ! Cela étant, on trouve de nombreux bureaux de change (casas de cambio).
Le plus simple cependant est de partir avec des dollars américains et/ou de retirer du liquide dans les distributeurs (cajeros automaticos) sur place.

Les cartes Visa, MasterCard et Diners Club sont largement acceptées. C’est moins le cas d’American Express. Il est possible qu’on vous demande votre numéro de passeport.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
Majorité catholique.


SANTE
Il est conseillé d'être à jour de ses vaccins universels (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche, hépatite A et B).
Il est recommandé de ne pas boire l’eau du robinet.

Évitez de vous baigner dans les lacs et rivières en raison des risques d’infections parasitaires.
Le système de santé est bon, mais vous ne trouverez pas toujours quelqu’un qui parle l’anglais - et encore moins le français.
À Montevideo, pour les étrangers l’Hospital Britanico : 2487-1020

Urgences : 911

 

TRANSPORT
Les deux principaux aéroports sont ceux de Montevideo (Carrasco), et de Punta del Este (Laguna del Sauce). De Carrasco, on rejoint aisément le centre de Montevideo et les stations balnéaires par bus, navette ou taxi.

Beaucoup de ferries en provenance d’Argentine desservent l’Uruguay.
Première destination, Colonia del Sacramento est reliée à la capitale argentine (Puerto Madero) par les ferrys.
Il existe aussi une traversée en ferry rapide Buenos Aires – Montevideo.

Le bus est le moyen de transport favori des Uruguayens dans leur pays. De bon confort, ils assurent des liaisons régulières à fréquentes vers toutes les grandes villes régionales depuis le terminal de Tres Cruces à Montevideo

L’essentiel des trains de passagers ont été supprimés.

Concernant la location de voiture, il vaut mieux réserver en avance. Il est possible de conduire jusqu’à 3 mois avec son permis national (ou international).
Les routes sont dans l’ensemble bonnes. Les plus rapides sont payantes, mais les sommes demandées restent modestes.
Il est obligatoire d’allumer ses feux 24h/24 sur les grands axes et interdit de téléphoner ou de boire du mate (ou autre chose) en conduisant. Pour votre information, les uruguayens sont plus volontiers adeptes du klaxon que du clignotant.

  

VIE PRATIQUE
Pas besoin d’adaptateur.

Les Uruguayens sont chaleureux et accueillants. Ils sont d’excellents hôtes et essaieront toujours de vous aider.
Ils ont tendance à tout repousser à demain, ce qui révèle un peu leur côté « tranquille ».

 

TELEPHONE
De la France vers l’Uruguay : 00 + 598 + indicatif de la ville + numéro local du correspondant.
De l’Uruguay vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant sans le 0 initial.


Si votre téléphone est débloqué, vous pourrez acheter une carte SIM. Le pays regorge littéralement de magasins de téléphonie et de petits revendeurs. Attention, si vous avez un smartphone, déclarez-le à la douane en arrivant, sinon, ça ne marchera pas.

 

CUISINE
Bastion gaucho, l’Uruguay est un pays de pampa et d’asados (barbecues). Au menu : tout un assortiment de pièces de bœuf, grillées en parrillada (prononcez « parichada ») au feu de bois, avec bife de chorizo (contre-filet), asado de tira (plat-de-côtes), rognons, corazón (cœur), mollejas (ris de veau), morcilla dulce (boudin), tripa gorda et chinchulines (tripes).
Lors des fêtes populaires, c’est la vache ou l’agneau entier que l’on cuit au barbecue, sans même les dépecer (on parle alors d’asado con cuero).

Au resto, vous pourrez préférer un lomo (filet), un churrasco (steak grillé), une milanesa a caballo (escalope panée à la milanaise, servie avec deux œufs) souvent bien dure sous la dent… Ou, pour changer, un bon petit ragoût (cazuela), longuement mijoté, de tripes, de poisson ou de porc.
On mange aussi pas mal de poulet rôti, d’agneau (au barbecue, naturellement !) et de porc. Dans l’arrière-pays, on rencontre d’autres viandes un peu moins communes : lapin, canard, sanglier (jabalí).
Les soupes se retrouvent volontiers sur la table. Des soupes, oui, mais à la viande, comme la buseca, bien relevée, à la queue de bœuf, pois et haricots !

Pour un en-cas bon marché, à acheter dans les snacks ou sur les stands mobiles dans la rue, il y a aussi les sandwichs baguette au chorizo (choripánes), les panchos (hot-dogs) et húngaros (idem mais à la saucisse très épicée), les empanadas (chaussons à la viande, jambon ou fromage), etc.

Le poisson est très peu présent, exceptée la morue servie dans sa sauce tomate-oignons.

Côté desserts, les pâtisseries-salon de thé déclinent presque tout l’assortiment des spécialités espagnoles. Au resto, le choix se résume souvent au riz au lait, aux flans, salades de fruits.
On vous offrira peut-être avec votre café un alfajor. Les Sud-Américains raffolent de ces petits biscuits fourrés au dulce de leche

La boisson incontournable est le maté.
Au déjeuner et au dîner, on s’offre volontiers une bière ou un verre de vin. Principalement regroupés au sud du pays, les vignobles nationaux, produisent désormais des rouges (et quelques blancs) de bonne tenue. En été, le vin (blanc ou rosé de préférence) sert à préparer le clericó (une sorte de sangria)
Le café accompagne tous les repas et il est servi sous toutes es formes.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Patagonie

La Patagonie fait partie de ces destinations lointaines où la nature est omniprésente. C'est un véritable paradis pour tous ceux qui veulent se ressourcer. Entre glacier et paysage à l’infini, vous aurez cette sensation de bout du monde.
Puis, vous atteindrez la Terre de Feu avec ces montagnes majestueuses et une faune incroyable. N’hésitez pas à faire une randonnée équestre inoubliable avec les gauchos pour admirer ces paysages.

patagonie montagne pont argentine monplanvoyageushuaia terre de feu montagne mer argentine monplanvoyage

A votre arrivée, vous profiterez de Buenos Aires pour admirer son architecture, visiter son pittoresque quartier de la Boca et bien sûr voir du tango dans les fameuses Milongas.

buenos aires ville architecture argentine monplanvoyagebuenos aires boca quartier argentine monplanvoyage

N’hésitez pas à prendre le train pour vous rendre au Delta du Tigre, un lieu enchanteur aux mille et un canaux où il fait bon vivre. Vous y rencontrerez de nombreux argentins en famille le week-end pour un pique-niquer en plein air ou pour profiter des nombreux restaurants qu’il y a au bord de l’eau. Vous verrez de jolies petites maisons traditionnelles construites sur pilotis, qui jouxtent des maisons d’architecte.

delta du tigre canal maison argentine monplanvoyage

Puis direction le sud, El Calafate et le fameux glacier, le Perito Moreno.
Vous prendrez la route provinciale qui longe l’impressionnant lac Argentino pendant les 40 premiers kilomètres. Profitez de vues panoramiques du lac et des steppes de Patagonie.

patagonie lac argentino steppe argentine monplanvoyagepatagonie glacier perito moreno argentine monplanvoyage

Dès votre arrivée au parc national de Los Glaciares, traversez une forêt magellanique pour vous rendre au point de départ des balcons d’observation et des passerelles. Déambulez sur les balcons pour contempler le glacier sous différents angles.

patagonie perito moreno glacier panorama argentine monplanvoyage

Après le déjeuner, vous monterez ensuite à bord d’un bateau et naviguerez pour observer les icebergs à la dérive après s’être détachés des parois du glacier. Vous apprécierez les teintes de la glace et le spectacle des blocs tombant dans l’eau.

patagonie perito moreno glacier bateau argentine monplanvoyage

Vous continuerez vers le sud et El Chalten pour admirer la Patagonie dans toute sa beauté avec une des plus belles randonnées d'une journée dans la région. Vous commencerez au pied du mythique Mont Fitz Roy jusqu’au légendaire Mirador de Laguna de los Tres, où les sommets dentelés des montagnes enneigées est compensée par les bleus et les verts des lacs glaciaires. Profitez des panoramas à couper le souffle !

 patagonie el chalten route montagne argentine monplanvoyagepatagonie mont fitz roy montagne lac nature randonnee argentine monplanvoyage

Vous continuerez vers la Terre de Feu et Ushuaia.
Une excursion en catamaran de la jetée à Ushuaia sera programmée pour naviguer sur le canal de Beagle, un passage de 149-mile qui traverse l'archipel Tierra del Fuego.
Comme le catamaran se faufile à travers les îles de l'archipel, vous passerez une zone habitée par une grande colonie de Cormorans impériaux. Il y a un arrêt à Bird Island pour observer le majestueux albatros et d’autres oiseaux.

patagonie ushuaia canal beagle bateau argentine monplanvoyagepatagonie canal beagle oiseau cormoran argentine monplanvoyage

Le voyage se poursuit à travers l'Archipel Les Eclaireurs et à Seal Island, qui abrite 2 espèces de lions de mer. Ensuite, le catamaran naviguera vers une île voisine pour observer le Phare du Bout du Monde avant de retourner au port.

patagonie lion mer faune argentine monplanvoyagepatagonie ushuaia phare bout du monde argentine monplanvoyage

Pendant ce séjour vous irez au Parc National de Tierra del Fuego pour prendre le fameux train de la fin du monde. Il est le parc national le plus au sud de la planète!

Départ d’Ushuaia avec un guide qui vous conduira dans les paysages pittoresques de Patagonie avec ces lacs, ces lagunes et ces rivières.

Le train quittera la gare le long du tracé de l'ancienne voie ferrée, empruntée autrefois par les prisonniers qui hachaient du bois et l’acheminaient à Ushuaia pour construire des bâtiments et fournir de la chaleur à ses citoyens.

terre de feu train parc argentine monplanvoyageterre de feu lagune montagne parc argentine monplanvoyage

Le train s'arrêtera à Macarena station Cascade, où vous aurez un point de vue magnifique avant de continuer dans le parc national Tierra del Fuego.
Puis direction la vallée vers Ensenada Bay, pour contempler la Redonda et les îles Estorbo et la chaîne de montagne Sampaio.

 terre de feu parc baie ensenada argentine monplanvoyage

Vous aurez également une promenade sur la côte du Lac Roca et marcherez le long de la rivière Lapataia. La visite se termine avec des arrêts à la lagune verte et le Black Lagoon. Vous en prendrez plein les yeux !

terre de feu parc riviere lapataia nature argentine monplanvoyage

Puis retour direction la capitale après cette parenthèse du bout du monde avant de prendre votre vol international.

République Dominicaine

Vous partirez en autotour à la découverte des plages aux eaux turquoise mais aussi des forêts tropicales et de montagnes dont Pico Duarte, le plus haut sommet des Caraïbes.
Un passage par la côte nord, la péninsule de Samaná vous permettra d’apprécier les plages isolées et sa nature authentique où vous vous sentirez seul au monde.
Tout d’abord, visiter le parc écologique Indigenous Eyes qui est l'un des secrets les mieux gardés de Punta Cana. C'est un parc naturel de 600 hectares protégé par la Fondation écologique de Punta Cana, où la végétation et les sites naturels sont incroyables.
D’excellentes visites guidées de 3 heures, en français, traversent une luxuriante partie de 30 ha de la réserve, avec 11 lagunes d’eau douce alimentées par une rivière souterraine qui se jette dans l’océan.

republique dominicaine parc monplanvoyage

Plus au sud, direction Bayahibe, un magnifique village de pêcheurs d’où vous pourrez visiter l’Ile de Saona.
Cet endroit est surprenant, et donne l’impression d’être un peu coupé du monde avec des paysages magnifiques. Vous verrez des kilomètres de sable fin et ses eaux cristallines entourées par des millions de cocotiers.

bayahibe republique dominicaine monplanvoyagesaona republique dominicaine monplanvoyage


Après cette pause balnéaire, vous irez à Saint-Domingue, l'une des plus vieilles villes des Caraïbes. Son centre historique pavé et entouré de remparts, la Zone coloniale, possède des édifices datant du XVIe siècle, dont la cathédrale, qui fut la première construite dans le Nouveau Monde.

republique dominicaine cathedrale monplanvoyage

Vous continuerez votre séjour vers Jarabacoa qui est un réel terrain de jeu pour les visiteurs en quête d’aventure. Ce village est entouré de montagnes et de rivières où de nombreuses activités sportives sont proposées.
C’est l'une des rares régions du pays où il y a encore le Nogal, un arbre de bois précieux qui se produit uniquement dans les pays tropicaux.
Vous pourrez profiter d'une baignade rafraîchissante dans les piscines naturelles entourées d'arbres.

republique dominicaine riviere local monplanvoyage

Puis vous vous dirigerez vers la péninsule de Samana au cœur de la Nature.
Faites une visite du parc national Los Haitises en sillonnant tous ces petits ilots en bateau rapide. Vous vous rendrez auprès de l'île aux oiseaux et visiterez les 3 grottes principales où vous pourrez découvrir les traces de vie des indiens Tainos.
Cette excursion de 3h avec guide francophone vous permettra d’observer une faune et une flore unique. Elle se clôturera par un déjeuner sur la plage pour profiter des lieux.
Découvrez également les plus belles plages de la région de Samana : playa fronton, playita et rincon.

samana republique dominicaine monplanvoyage 2samana plage republique dominicaine monplanvoyage

Enfin vous terminerez votre séjour en tout inclus au bord de l’eau pour profiter de vos derniers instants en République Dominicaine.

bavaro republique dominicaine monplanvoyage

 

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Sainte-Lucie

sainte lucie carte monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Pour les Français, pour tout séjour de moins de 15 jours, la carte d'identité en cours de validité suffit. Au-delà, un passeport est obligatoire.

 

CLIMAT
De type tropical, le climat est tempéré par les alizés tout au long de l'année.
La saison sèche s'étend de janvier à mai, et la saison des pluies de juin à décembre. La température moyenne annuelle est de 27 °C. La saison la plus chaude s'étend généralement de juin à août, où il peut faire facilement 35°C.

Quant là a saison cyclonique, elle s'étend de début juin à fin novembre.

 

DECALAGE HORAIRE
Décalage de moins 6h l’été et moins 5h l’hiver.

 

DEVISE
Le dollar des Caraïbes orientales (EC$)
Le dollar américain est accepté partout, ainsi que les cartes internationales de paiement.

 

LANGUE
ANGLAIS et entre locaux, LE CRÉOLE

 

RELIGION
Majorité catholique.

 

SANTE
Elle est soumise aux mêmes normes et réglementations sanitaires que la métropole. En conséquence, n'oubliez pas d'apporter votre carte Vitale au cas où vous devriez être hospitalisé sur place, voire la carte européenne s'assurance maladie pour les autres ressortissants de l'Union européenne.

Il est recommandé d’être à jour de ses vaccinations « universelles » : diphtérie, tétanos, polio, hépatite B, et pour les séjours un peu longs, hépatite A.

L’eau du robinet est potable.

 

TRANSPORT
La location de voiture est la meilleure solution si vous êtes en nombre suffisant et si vous disposez de peu de temps.
La conduite est à gauche et le levier de vitesse est adapté en fonction.
Les automobilistes sont très imprudents et ce n'est pas l'état des routes qui améliore la sécurité. Les nids-de-poule sont nombreux, et il est même conseillé de louer un 4x4. Il est fortement conseillé d’éviter de rouler la nuit.
L'assurance tous risques est recommandée.
Vous devez vous procurer un permis de conduire saint-lucien, valable 3 mois. Il s'obtient dans les agences de location de voitures, les bureaux de l'immigration, les aéroports et les postes de police, sur présentation du permis de conduire national. Il coûte 54 EC$ ou 20 US$.
Les détenteurs d'un permis de conduire international peuvent le faire valider gratuitement dans un bureau de l'immigration dans les aéroports. Il est également impératif d'avoir plus de 25 ans et 2 ans de permis pour louer une voiture.

Les taxis sont nombreux, faciles à trouver (se renseigner auprès des hôtels) mais chers. Les chauffeurs ne sont pas toujours aimables, sauf ceux qui travaillent avec les hôtels. Bien vérifier qu’il s’agit d’un taxi officiel (plaque d’immatriculation rouge commençant par TX et macaron rouge sur le pare-brise).
Mieux vaut négocier le prix de la course avant de partir, d'autant plus que certains ne disposent pas de compteurs.

Les bus sont nombreux et pratiques (surtout dans le Nord), et facilement reconnaissables. Ils sillonnent toutes les routes. La route qu'ils desservent est inscrite en jaune sur leur pare-brise. Ils s'arrêtent à la demande et leur prix est dérisoire

L'Express des îles relie Sainte-Lucie, la Martinique, la Guadeloupe, les Saintes, Marie-Galante et la Dominique mais les billets restent chers.

 

VIE PRATIQUE
Prévoir un adaptateur pour les prises de courant

A l'hôtel, il faut en général ajouter environ 18 % de taxe au prix indiqué. Mais de plus en plus d'établissements les intèregnt aux prix affichés. Le coût des taxis inclut le service (qui est également compris dans la note des grands restaurants). En revanche, dans les petits établissements culinaires, il faut ajouter entre 10 et 15 % de pourboire par rapport au montant de l'addition.

 

TELEPHONE
De la France vers Sainte-Lucie : 00 + 1758 + numéro du correspondant.
De Sainte-Lucie vers la France : 00 + 33 + numéro du correspondant.

Des télécartes (5, 10, 20 et 50 EC$) sont disponibles dans les aéroports, dans les bureaux Cable and Wireless, au St. Lucia Board Tourist Board, à la marina de Rodney Bay et au Castries Waterfront. Elles ont l'avantage d'être valables dans toutes les îles des Antilles.

 

CUISINE
On trouve des burgers, des frites et des pizzas dues à l’influence américaine.
On trouve aussi sur l'île des restaurants indiens, italiens et français.

Parmi les traditions culinaires créoles et caribéennes de Sainte-Lucie, on trouve les steaks de thon ou autres poissons frais à la sauce créole relevée d'épices, les crabes farcis, gâteaux de crabe ou de poulet, les colombos ou encore les bananes plantains frites. La noix de coco, le curry et le gingembre sont aussi largement utilisés. Mangues, ananas et papayes complètent très souvent cet exotisme.

Pour le dessert, plusieurs plantations de cacao sont implantées sur l'île. La fève de cacao locale apparaît donc sur les cartes des menus.

La bière et le rhum sont les deux boissons principales consommées sur l’île.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Pérou

Terre des Incas, le Pérou est un pays vaste où vous rêvez de gravir les marches du Macchu Pichu, une des sept merveilles du monde ou bien dormir sur le lac Titicaca. C’est un pays riche de par sa nature à majorité montagneuses mais aussi par son histoire, ses habitants et sa gastronomie.

perou femme vetement tradition monplanvoyageperou montagne couleur monplanvoyage

Vous débuterez par Lima avec ses musées, le quartier branché de Barranco avec ses galeries d’art, ses vendeurs ambulants de sandwich. N’hésitez pas à vous prélasser au parc central de Miraflores, le poumon vert de Lima.

lima barranco quartier rue art perou monplanvoyagelima miraflores parc cote parapente perou monplanvoyage

Le soir venu, goûter à l’ambiance péruvienne et la street food très réputée dans le centre historique sinon laissez-vous tenter par un ceviche dans un des nombreux restaurants de la ville !

lima street food perou monplanvoyagelima restaurant ceviche poisson food perou monplanvoyage

Puis, direction le sud et la réserve nationale de Paracas. C’est le sanctuaire sauvage le plus important de la côte péruvienne. Vous observerez une faune dense et admirerez la plage rouge unique de la côte péruvienne et les restes de fossiles marins.

paracas reserve cote mer perou monplanvoyageparacas reserve faune otarie perou monplanvoyage

Enfin, terminer par la plage de Lagunillas pour profiter de la côte.

lagunillas beach plage paracas reserve perou monplanvoyage

Vous prendrez la direction des airs pour un survol des lignes de Nazca (35 minutes environ), où vous observerez d'énormes dessins linéaires d'animaux, d'oiseaux et de figures géométriques, dessinés dans le désert. De toute beauté !

nazca ligne dessin perou monplanvoyage

Puis, vous vous dirigerez vers Aréquipa, connue pour son élégante architecture coloniale en pierre volcanique, le sillar. Depuis les miradors de la ville, vous aurez un panorama magnifique sur les volcans environnants.

arequipa vue volcan eglise perou monplanvoyagearequipa monastere colonne architecture perou monplanvoyage

Continuation vers le Canyon de Colca. Vous passerez par la réserve naturelle de vigognes et autres camélidés andins et observerez la beauté des paysages sur la route.

colca canyon paysage terrasse perou monplanvoyagecolca canyon vigogne faune perou monplanvoyage

Le lendemain, une excursion dans le canyon sera programmée pour observer les condors en plein vol. Vous traverserez des villages typiques nichés dans les pentes du canyon.

colca canyon condor oiseau perou monplanvoyage

Après cette zone désertique, direction le lac Titicaca et visite de ses îles en bateau. Une nuit sera prévue sur l’une des îles dans une famille quechua qui vous offrira leur maison confortable et avec qui vous préparerez le repas. Plus tard, vous marcherez sur l'île pour visiter le PACHATATA (temple pré-inca) et observer l'expérience quotidienne de ces habitants.

titicaca lac maison indigene perou monplanvoyagetiticaca lac cuisine food perou monplanvoyage

A Taquile, vous commencerez la promenade par les chemins de pierre, en remontant vers le village où vous rencontrerez les indigènes qui vous montreront leur art et leur sagesse.
Fiers de leur culture et de leur origine, ils vous invitent à apprécier la beauté du paysage sur l'immensité du Titicaca.

titicaca lac taquile ile paysage terrasse perou monplanvoyage

Vous remonterez vers le Nord, direction Cuzco et enfin grimperez au Macchu Pichu. Vous pouvez vous y rendre en train en faisant une étape à Agua Calientes ou pour les randonneurs confirmés (attention à l’altitude) emprunter le chemin sacré des Incas pendant 4 jours avant d’arriver au temple. Vous serez émerveillés par ce site unique !

cuzco rue perou monplanvoyagemacchu pichu inca histoire perou monplanvoyage

Autre site Inca à découvrir est le site dit Chinchero et la vallée sacrée. Sur le sentier que vous emprunterez pendant 2 jours, vous verrez une vallée magnifiquement verte qui s'étend à perte de vue.

chinchero vallee montagne perou monplanvoyage

Vous passerez par Maras Moray et les mines de sel avant d’atteindre le site Inca.

maras mine sel perou monplanvoyagechinchero site inca histoire perou monplanvoyage

Puis vous retournerez vers la capitale avant de prendre votre vol retour.

Une extension peut être faite dans la forêt amazonienne pour mieux appréhender l’environnement et découvrir la culture locale.

République Dominicaine

republique dominicaine monplanvoyage

 

FORMALITES ADMINISTRATIVES
Pour les ressortissants français, passeport en cours de validité. Pas de visa mais une carte de tourisme (tarjeta de turismo) est demandée.

Pour les voyageurs qui transitent par un aéroport américain ils doivent se tenir informés de la législation concernant les conditions d’entrée aux Etats-Unis (voir informations pratiques Etats-Unis).

 

CLIMAT
Climat tropical humide tempéré par les alizés, avec des températures chaudes toute l’année et, des précipitations plus importantes à Saint Domingue. Il fait assez chaud en été et frais la nuit en hiver, surtout dans les montagnes. La température moyenne est de 30 °C le jour et 20 °C la nuit, la température de l'eau oscillant entre 26 et 28 °C.
Le vent est très présent durant l’été à Punta Cana.
La saison des pluies a lieu entre Mai et Novembre et entre Août et Novembre. Des ouragans peuvent atteindre l’île.

La saison propice au voyage va de décembre à fin avril.

 

DECALAGE HORAIRE
Moins 6h en été et moins 5h en hiver à Punta Cana.

 

DEVISE
Peso dominicain (RD$).

La plupart des distributeurs ont un plafond de retrait, généralement fixé à 4 000 RD$. Préférer ceux du Banco Popular, dont la limite de retrait est fixée à 10 000 RD$.

 

LANGUE
ESPAGNOL

 

RELIGION
A majorité catholique.

 

SANTE
Il y a la présence épisodique de paludisme, y compris en bord de mer et dans les sites touristiques les plus réputés. Donc un traitement antipaludique est recommandé.

Pour éviter les piqûres de moustiques : bien se couvrir les bras et les jambes à la tombée de la nuit et préférer les chambres avec moustiquaires et munissez vous d'un répulsif (Cinq sur cinq).

L'eau du robinet n'est pas potable donc prévoir des comprimés pour purifier l'eau ou consommer de l'eau minérale.

Dans les hôpitaux, les consultations sont gratuites mais il faut payer les analyses, les radios et les médicaments et il existe des cliniques privées, où l'on obtient des soins à peu près corrects, mais les prix sont souvent exorbitants. Donc, vérifiez bien vos assurances médicales avant de partir.

 

TRANSPORT
Le réseau des bus est bien développé. Il y a 3 compagnies importantes : Metro et surtout Caribe Tours, vers le Centre et le Nord du pays, ainsi que Transporte Espinal, plus petite que les autres et ne desservant que certaines grandes villes. Ces compagnies vous acheminent pour quelques centaines de pesos dominicains dans des conditions de sécurité et de confort très bonnes. Les billets s'achètent le jour même.

Pour les taxis, à l'exception des compagnies connues, toujours négocier avant de démarrer et bien préciser que le prix est pour l'ensemble des passagers car ils n’ont pas de compteur.

À partir de trois ou quatre personnes, la voiture est un moyen de transport avantageux et il vaut mieux réserver depuis la France. Le prix du carburant est le même qu'en France. Avant de signer un contrat, bien vérifier l’état de la voiture (ne pas oublier de vérifier la roue de secours) et faire indiquer sur le contrat toutes les éraflures. Bien vérifier également les « suppléments » éventuels : transfert à l'aéroport, taxe ITBIS, frais de retour à un autre lieu que celui de la prise en charge (drop off), assurances complémentaires diverses.

Pour un circuit, il vaut mieux louer un 4x4 car à part les axes principaux, les routes secondaires sont en très mauvais état et se terminent presque toujours en piste.

Par contre, il y a peu de trafic en dehors des grandes villes et le port de la ceinture est obligatoire. Restez attentif car les dépassements se font par la droite et la gauche et prudence lorsque vous traversez un carrefour, même si vous croyez avoir la priorité. La voie de droite est aussi à surveiller car on y rencontre des piétons, camions arrêtés...

Attention aux ralentisseurs car ils sont peu signalés comme le reste (peu de signalisation) et utilisez le klaxon dans les croisements et intersections pour montrer que vous souhaitez passer (habitude dominicaine).

Les routes étant peu éclairées et les obstacles nombreux, il vaut mieux éviter de rouler la nuit.

Les grands axes sont en bon état : Santo Domingo-Santiago, Santo Domingo-Samaná-Las Terrenas et la voie express en direction de la capitale vers La Romana mais en dehors les routes sont en très mauvais état.

 

VIE PRATIQUE
Les prises de courant sont différentes donc il vaut mieux se munir d'un adaptateur.

A part dans les hôtels standard moyen et de luxe où de gros générateurs prennent le relais, les coupures de courant sont fréquentes. En revanche, dans les campagnes, certains villages n’ont de courant que 12 ou 14h par jour.

N’emportez avec vous qu’une photocopie de votre passeport (cela suffit lors d’un contrôle), laissez l’original à l’hôtel.

Ne soyez pas étonnés de voir des gens armés, militaires, policiers, gardiens de banques, voire particuliers dans la rue. C’est dans la culture du pays.

Les Dominicains sont très courtois et la gente féminine est très respectée. Ne pas s'offusquer si le tutoiement s'impose d'emblée, le vouvoiement restant l'apanage des contacts officiels.

Les Dominicains sont calmes et fatalistes et ils apaisent les mouvements d'humeur d'un « tómalo suave » (prends-le à la légère) ou d'un « no hay problema » (il n'y a pas de problème) ponctué d'un grand sourire. Donc rien ne sert de s'énerver.

Il existe différents types de restaurants:

Frituras : c'est les plus populaire le long des routes. Ils ouvrent le matin et s'en vont quand tout est vendu. Les conditions d'hygiène sont douteuses, mais on y trouve des empanadas, sortes de beignets garnis de jambon et de légumes et c'est très bon.

Pica pollos : petites échoppes et restos de chaînes (genre fast-food) vendent du poulet frit accompagné de tostones (bananes plantain frites) et de riz.

Comedores : assis à une table, on y commande un menu du jour (servicio) qui comprend une entrée genre crudités et une viande accompagnée de riz et de haricots.

Cafeterias: dans les grandes villes. Les produits sont toujours frais et pas chers.

Paradas : routiers dominicains sur tous les grands axes très pratiques, frais, copieux et bon marché où on vous sert un bon repas local à consommer sur place.

Restaurantes : Un grand choix de restaurants, surtout dans les grandes villes. Se méfier du prix, car peu d'entre eux annoncent le menu à l'extérieur. Attention aussi aux suppléments illégaux : 10 % de service et 18 % de taxes (TVA locale).

Il y a enfin de très nombreux fast-food.

 

TELEPHONE
De la France vers la République dominicaine : 00 + 1 + numéro du correspondant
De la République dominicaine vers la France : 011 + 33 + numéro du correspondant.

L'option INTERNATIONAL est utilisée. Pensez à contacter votre opérateur pour souscrire à l'option qui est gratuite.

 

CUISINE
Les produits locaux : yucca, banane plantain, riz, café, cacao, ananas, etc., forment la base de la cuisine dominicaine (comida criolla). Le plat de base, le arroz con habichuela, se compose de riz, accompagné de haricots et de poulet.
Côté viande, on déguste de la chèvre (chivo), en ragoût ou bien grillée, sur le bord des routes (dans le nord du pays), du bœuf (res) et du porc (cerdo) qui reste cher.

Concernant les spécialités culinaires, il y a le sancocho (ragoût de sept viandes différentes avec des légumes) du dimanche. Au resto, il est rarement à la carte et il faut généralement le commander. Il y a aussi avec le chivo guisado, viande de chèvre marinée avec oignons, poivrons, ail, origan et rhum.

Sur les routes, il y a aussi des chicharones, couenne de porc marinée dans du jus d'oranges amères et cuite dans sa propre graisse.

Le plat le plus populaire dans le pays est le pica pollo, sorte de poulet frit servi avec des tostones, bananes plantain frites.

Dans la cuisine locale, on trouve aussi le mondongos, ragoût de tripes de bœuf ou de porc que l'on déguste avec un zeste de citron vert.

Évitez, en dehors des établissements touristiques, les glaces et jus de fruits, car l’eau ou la glace employées ne sont peut-être pas compatibles avec votre organisme.

Pour les boissons alcoolisées, la bière locale est très bonne, les vins restent assez chers et bien sûr le rhum et la multitude de cocktails.

Pour les boissons non alcoolisées, goûtez la Malta Morena et la Malta India, boisson agréable et nutritive.

 

Inspirez-vous avec notre compte Instagram !

Salvador

Le Salvador, ce plus petit pays d'Amérique centrale et le moins connu qui sort de l'ombre. Des plages et des îles sauvages, de ravissants villages coloniaux typiques et des plantations de café dans la brume.

ahuachapan village maison couleur architecture salvador monplanvoyageel zonte beach plage surf salvador monplanvoyage

Prenez la route des fleurs, visiter un site maya classé ou longer l’immense Lac Coatepeque, c’est un pays riche en histoire dont vous serez charmés par sa nature authentique et l’accueil de ses habitants.

nahuizalco village marche food salvador monplanvoyageapaneca route des fleurs nature lac salvador monplanvoyage

Autre incontournable est la pratique du surf. Profiter de ce séjour pour surfer les belles vagues du pacifique.

tunco surf plage vague sable salvador monplanvoyage

Ce séjour se déroulera en autotour avec location de voiture mais vous pouvez très bien demander un chauffeur.

Arrivée à Salvador, vous irez directement dans votre hôtel de bord de mer pour les premiers jours pour vous détendre et surfer. Vous serez face aux vagues avec un accès direct à la plage.

libertad hotel plage beach surf vague salvador monplanvoyage

Après ces quelques jours de détente, direction Ahuachapan et la route des fleurs. Vous aurez de belles vues sur la chaîne de volcans, les plantations de café verdoyantes, les haies d'arbres fruitiers et les champs de fleurs dorés.

ahuachapan village eglise architecture colonial salvador monplanvoyageahuachapan route des fleurs nature salvador monplanvoyage

Vous pourrez vivre une expérience locale entouré de plantations de café, c’est vraiment une belle visite.

juayua cafe plantation agriculture salvador monplanvoyage

Continuez vers les villages aux maisons colorées, petites placettes avec vendeurs ambulants et ses églises coloniales.

ataco village colonial architecture salvador monplanvoyagejuayua village commerce local dessin salvador monplanvoyage

Puis découverte du site archéologique de Tazumal qui se trouve á Chalchuapa. Ce site fut une importante ville maya. Vous pourrez apprécier une plateforme cérémoniale qui rappelle clairement l'influence de Teotihuacan au Mexique.
Continuez votre route pour le lac de Coatepeque, qui est un lac d'origine volcanique.
Profiter des eaux limpides du lac pour vous baigner et n’hésitez pas à faire un tour en bateau pour admirer les paysages.

tazumal site archeologie maya histoire salvador monplanvoyagecoatepeque lac volcan nature salvador monplanvoyage

Aller visiter à pied, la jolie cité coloniale de Suchitoto qui est considérée comme le joyau historique du pays : ruelles pavées, atmosphère paisible de ses petites placettes et patios. En se baladant, on découvre également de jolis points de vue sur le lac Suchitlan situé en contrebas de la ville.

suchitoto cite village colonial architecture salvador monplanvoyagesuchitlan lac vue nature salvador monplanvoyage

Profitez-en pour visiter un atelier d’anil – indigo et rendre visite à la dernière personne au Salvador qui fait artisanalement des puros (= cigares).

suchitoto cigare fabrication anil salvador monplanvoyage

Vous pourrez également vous rendre en véhicule au lac de Suchitlan, et découvrir ce lieu de reproduction de nombreux oiseaux migrateurs.
Profiter de votre dernière nuit au bord du lac dans ce cadre enchanteur avant de reprendre votre vol international.

 

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

NOUS CONTACTER
149, rue Saint-Honoré
75001 Paris
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du Lundi au Vendredi 
de 09:00 à 19:00

HISCOX

APST

Atout France